Comment préparer un voyage écologique et solidaire ?

Nous sommes de plus en plus à développer une conscience écologique face à l’urgence climatique et à vouloir que notre voyage profite aux populations locales…Mais ce n'est pas toujours évident de savoir comment prendre en compte notre impact écologique et social au moment où l'on souhaite préparer notre voyage...

Parce que chez Viatao, nous sommes convaincus qu’il est nécessaire de repenser et transformer nos modes de voyage face à l’urgence climatique et le besoin de plus de justice sociale, nous vous proposons sur cet article de nombreuses astuces très concrètes pour vous aider à préparer un voyage écologique et solidaire : 

  • Comment choisir sa destination et son expérience de voyage en fonction de critères de choix personnels, écologiques et sociaux ? 
  • Comment trouver facilement des modes de transport alternatifs à l'avion ? 
  • Comment préparer son voyage de façon responsable ? 
  • Comment préparer un sac à dos ou une valise 0 déchet ?
  • Pour les voyages organisés, comment trouver une agence de voyage solidaire et écologique ? 
  • Une fois sur place, comment voyager de façon écologique et solidaire ?

C'est parti... 

préparer un voyage écolo et solidaire

1 - Choisir sa destination et son expérience de voyage

OU PARTIR ? VOS CRITÈRES DE CHOIX PERSONNELS

Vous pouvez choisir votre destination selon : vos envies avant tout, la météo (le site QuandPartir indique pour chaque destination la météo mois par mois), votre budget, et la langue locale (si vous souhaitez profiter de votre voyage pour pratiquer une langue ou converser avec les locaux).

OU PARTIR ? LES CRITÈRES DE CHOIX ÉCOLOGIQUES

Voyager moins souvent vers des destinations lointaines, mais plus longtemps

Cela permet de limiter les trajets, la cause principale d’émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du tourisme, et de s’imprégner davantage du pays et de sa culture.

Il est aussi possible de trouver des alternatives à l'avion pour voyager loin. Cf ci-dessous : trouver des modes de transport alternatifs à l'avion

slow tourisme

Choisir votre destination et vos activités en fonction de l’impact environnemental

Pour caricaturer, en se rendant en train en Slovénie pour camper et pratiquer la randonnée, notre voyage sera plus responsable qu’en se rendant en avion aux Maldives dans un hôtel de luxe pour pratiquer le jet ski.

CHERCHER UNE EXPÉRIENCE PLUTÔT QU'UNE DESTINATION

Plutôt que de se demander "où je vais partir ?", vous pouvez vous demander "quelles aventures originales puis-je expérimenter près de chez moi ?", afin de pratiquer le slow tourisme et la micro-aventure : longer le fleuve d'à côté à vélo, randonner et dormir en bivouac, descendre la seine en paddle ou en kayak, vivre une expérience de Wwoofing dans une ferme en permaculture, construire et dormir dans un igloo dans le Jura, tenter un stage de survie et de bushcraft en immersion avec la nature pour revenir à l'essentiel... 

Découvrez ce que signifie le slow tourisme et la micro-aventure

EVITER L'OVER-TOURISME

On peut choisir de ne plus se rendre dans les lieux souffrant d'over-tourisme, ou d’y aller de façon plus responsable : voyager hors saison, s’excentrer des centres-villes, se renseigner sur des sites similaires moins visités, respecter rigoureusement les consignes locales, réserver des hébergements éco-responsables...

Vous trouverez sur cette carte les lieux souffrant de sur-fréquentation touristique dans le monde.

POUR TROUVER L'INSPIRATION

Le guide Tao Monde - 1 000 idées et adresses pour voyager engagé

Vous trouverez, en introduction, des astuces pour voyager de façon éthique et écologique, puis, dans 50 pays, une sélection d'hébergements, de restaurants, d'activités et de boutiques engagés, des lieux pour pratiquer le bénévolat, l’écovolontariat et le Wwoofing, des séjours organisés par des agences dans le respect des locaux et de l’environnement ainsi que des astuces écolos adaptées à chaque pays. Ce guide est aussi très intéressant pour ceux qui préparent un tour du monde ou un voyage au long cours. Guide disponible en format papier et numérique

Les guides Tao

Les guides Tao, des guides touristiques éthiques et écologiques (20 destinations disponibles). Dans chaque guide, vous trouverez plus de 160 adresses éthiques et écologiques pour se loger et se restaurer, des activités et des itinéraires inédits et durables, des articles culturels approfondis sur l’économie, la société et l’environnement du pays ou de la région, des conseils pour voyager écolo et responsable, 80 photos et 6 cartes détaillées, des rubriques insolites « c’est gratuit ! » et « à la rencontre des habitants »... Les seuls guides de voyage engagés dans une démarche de tourisme responsable.

Des récits et guides inspirants issus d'expériences de voyageurs au long cours

Le livre Hors des sentiers battus, découvrir le monde autrement. L'auteur raconte le récit de son voyage hors des sentiers touristiques en Asie, en Inde, au Zimbabwe et en Amérique Latine. Il propose également, pour chacune de ses expériences insolites et hors des sentiers battus, des informations pratiques et des clefs pour vivre des expériences similaires.

Le livre Autrement l’Asie, à la découverte d’initiatives touristiques écologiques et solidaires rassemble plus de 60 adresses pour partir hors des sentiers battus et de façon responsable à la découverte du continent asiatique, mais aussi des récits, témoignages, conseils et de magnifiques photographies...

Le livre Vers l'inconnu à vélo, 16.000km de Paris en Australie, pour vivre une aventure au long cours à vélo ! 

2 - Trouver des modes de transport alternatifs à l'avion

Selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Sydney, 70% des émissions de gaz à effet de serre provoquées par le tourisme proviennent des transports, notamment l'avion et la voiture. Si vous voulez limiter l’empreinte écologique de vos voyages, c’est en vous déplaçant moins et autrement que vous aurez le plus d’impact !

Voici quelques conseils pour voyager sans prendre l'avion : 

VOYAGER EN TRAIN

 

Le Monde en Train décrit les voyages en train existants pour l’Europe et l’Asie au départ de Paris, de façon détaillée : correspondances, horaires, prix… Il est par exemple possible de découvrir comment se rendre à Pékin, Edimbourg, Istanbul… en train au départ de Paris.

- Seat61 recense presque tous les trajets en train dans le monde et les sites internet des compagnies de train de chaque pays, mais aussi des informations détaillées pour aller de l’Europe à l’Australie, de l’Europe à l’Inde... sans prendre l’avion.

VOYAGER A VÉLO 

Le moyen de transport écologique par excellence ! 

- Cyclo Camping International. L’association française des voyageurs à vélo propose de nombreuses ressources, des échanges, des revues gratuites, un forum, un festival du voyage à vélo, des rencontres...

- Parcourir l’Europe à vélo grâce aux voies cyclables longue-distance EuroVelo
Il existe 19 itinéraires cyclables totalement balisés qui traversent le continent européen ! Il est possible de les parcourir entièrement ou en partie. Par exemple, La Loire à Vélo est une portion de la piste cyclable EuroVelo 6, qui part de Loire-Atlantique et va jusqu’à la mer Noire. 

- Les séjours à vélo
Certains voyagistes proposent des séjours organisés à vélo dans le monde entier : Velorizons, Rando Vélo, Le vélo voyageur...

VOYAGER EN BATEAU-STOP

Pratiquer le bateau-stop afin d’embarquer sur un voilier est le moyen le plus écologique pour traverser mers et océans !
- Le principe : trouvez une place dans une embarcation en échange de votre aide (assurer les quarts, tâches quotidiennes...). Il faut trouver un capitaine prêt à vous accepter à bord. Certains acceptent des personnes sans aucune expérience de navigation. Ils vous embarquent gratuitement ou en échange d’une petite contribution financière.
- Comment trouver un capitaine ? Directement dans une marina : choisir le bon port au bon moment. Ou sur des sites de bourse aux équipiers :
www.findacrew.org (payant), www.bourse-aux-equipiers.com (gratuit), www.vogavecmoi.com (payant)…

VOYAGER EN CARGO

- Durée et coût : à titre d’exemple, comptez environ 10 jours pour rejoindre l’Amérique et un peu plus de 100 € par jour (vous êtes nourri et logé).

Expérience : vous effectuez la traversée en compagnie de l’équipage et du capitaine, un mélange de nationalités qui peut vous permettre de faire de belles rencontres. Il y a très peu de passagers en dehors de l’équipage. C’est aussi une excellente façon de ralentir et de se tourner vers l’introspection.
- Comment réserver ? Via des agences spécialisées : www.mer-et-voyages.info, www.cargoshipvoyages.com, www.freightercruises.com... Ou directement auprès des compagnies maritimes qui possèdent les cargos.

VOYAGER EN VOILIER-CARGO

Demain, il sera possible de voyager en Voilier-Cargo, pour un minimum d’impact. En plus des marchandises, des embarquements seront prévus pour une douzaine de passagers (départ du Havre pour New York dès le printemps 2021) : www.towt.eu

VOYAGER EN COVOITURAGE

Il est maintenant possible de pratiquer le covoiturage dans de nombreux pays :
Blablacar est présent dans plus de 22 pays
- Presque chaque pays dispose de son propre site de covoiturage : GoCarShare en Angleterre, AmigoExpress au Canada, Quick Ride en Inde…

VOYAGER EN AUTO-STOP

Hitchwiki est le site collaboratif de référence. On y trouve des astuces, des conseils de sécurité, des informations et des conseils par pays, un forum et une carte mondiale avec les meilleurs spots pour pratiquer l’auto-stop. 
- L’auto-stop au féminin : rubrique spécifique pour pratiquer l’auto-stop au féminin sur Hitchwiki. Des conseils pour voyager au féminin et des
retours d’expérience d’auto-stoppeuses sur Globestoppeuse

COMPARER TOUTES LES COMBINAISONS DE TRANSPORT POSSIBLES

Des sites internet permettent en un seul clic de connaître et comparer toutes les combinaisons de transport possibles (train, bus, covoiturage…) et leur prix, pour n’importe quel trajet. 
Rome2rio (dans le monde entier)
Tictactrip (en Europe)

COMPARER LES EMISSIONS DE VOTRE TRAJET

Des sites internet permettent de comparer les émissions (CO2, particules fines, oxyde d’azote) de votre trajet selon le mode de transport utilisé.

- www.energie-environnement.ch/maison/transports-et-mobilite/mobility-impact
- www.carbonfootprint.com/calculator.aspx

COMPENSER VOTRE EMPREINTE CARBONE

Il est possible de compenser son empreinte carbone en finançant un projet dont l’activité permet de séquestrer du CO2 ou d’éviter des émissions de CO2

La compensation ne permet pas d’annuler complètement notre impact. Elle ne doit donc pas se substituer aux efforts de réduction de nos émissions. Toutefois, elle reste utile, positive et aide à limiter les dégâts à l’échelle globale ! Vous trouverez sur cet article toutes les informations pour compenser votre empreinte carbone !

PLUS D'INFORMATIONS 

Vous trouverez 5 pages d'informations pratiques pour se déplacer autrement dans le guide Tao Monde - 1 000 idées et adresses pour voyager engagé 

3 - Préparer son voyage responsable

CHOISIR UNE ASSURANCE DE VOYAGE

Elle vous permet de vous couvrir contre les risques inhérents au voyage, afin que vos vacances soient aussi responsables pour vous-même ! 

Pourquoi souscrire à une assurance voyage ?

Avec le code promo "VIATAO", vous pouvez bénéficier d'une réduction de 5% sur les contrats d'assurance AVA TOURIST CARD et PLAN SANTE AVAnture de GObyAVA.

S'INFORMER SUR LA DESTINATION

Les conseils aux voyageurs du ministère de l'Europe et des affaires étrangères

Ce site internet vous permet de connaître les conditions d'entrée et de sortie du ou des pays que vous visitez (visa...), les vaccins nécessaires, les conditions de sécurité du pays...

Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement sur Ariane (service du ministère des affaires étrangères). Vous recevrez des recommandations de sécurité si la situation dans le pays le justifie.

S’informer sur les us et coutumes de la population

S’informer sur la culture des habitants, leurs coutumes, leurs modes de vie, leur religion… permet de s’y adapter plus facilement et d’éviter certaines pratiques qui pourraient paraître offensantes.

S’informer sur les problématiques environnementales et les politiques écologiques locales à respecter

Pour adapter nos besoins aux ressources et à l'environnement local et faire preuve de sobriété. Ex : ne pas utiliser de produits chimiques ou de déchets si la population locale n'en utilise pas, réduire sa consommation d’eau si cette ressource est limitée, appliquer le tri en vigueur dans le pays…

APPRENDRE QUELQUES MOTS DE LA LANGUE LOCALE !

C’est une preuve de respect et un moyen d’entrer plus facilement en contact avec les habitants.

Nous vous recommandons l'application Leeve, pour pratiquer une langue et rencontrer des locaux.

PRÉPARATIFS ADMINISTRATIFS

Pensez à vérifier la durée de validité de votre passeport, vous renseigner sur les formalités nécessaires (visa...), faire votre trousse à pharmacie, réaliser les vaccins nécessairesfaire une demande de permis de conduire internationalprendre rendez-vous avec votre banque pour vérifier les plafonds de retrait de votre carte bancaire, le système de sécurité de votre banque pour les paiements à l’étranger..., scanner vos papiers importants (passeports, permis de conduire, attestations d'assurance…), débloquer son téléphone pour l'utiliser avec une carte SIM locale une fois sur place, noter sur un carnet les numéros d'urgence...

4 - Préparer votre sac zéro déchet et zéro produit chimique

DES SACS ET BEE’S WRAPS

- Des sacs en tissu, pour vos courses. Refuser les sacs plastiques que les commerçants proposent est parfois une bonne façon d’entamer la conversation et de parler du sujet avec eux !
- Des sacs à vrac.
Ce petit sac en toile permet de transporter et stocker les fruits, les légumes et les produits en vrac (riz, noix…). Il existe aussi des sacs à pain en tissu, pour transporter les baguettes et sandwichs.
- Des bee’s wraps.
Ces emballages en cire d’abeille permettent d’éviter l’aluminium et le film plastique, mais aussi d’emballer le fromage, le beurre, les sandwichs, les pâtisseries…

DE LA VAISSELLE RÉUTILISABLE 

- Une boite à lunch isotherme en inox. Elle peut servir d’assiette, de récipient, mais aussi de contenant pour acheter des olives, du fromage… Vous pouvez demander aux restaurateurs de servir vos plats à emporter dedans et l’utiliser pour demander un doggy bag à la fin d’un repas.
- Un bol ou une assiette en inox, éventuellement en plus de la boite à lunch.
- Des couverts réutilisables. Un kit couvert ne prend pas de place.
- Un mug ou un gobelet isotherme en inox. Il permet de boire de l’eau, mais aussi des boissons chaudes. Vous pouvez demander aux restaurateurs de servir vos boissons à emporter dedans.
- Une serviette en tissu.
- Une boite à thé. Pour mettre le thé en vrac et éviter les sachets individuels.

DES GOURDES

- Une gourde en inox isotherme, peut aussi servir pour le thé et le café.
- Une gourde filtrante, permet de purifier l’eau lorsqu’elle n’est pas potable. Quelques marques : Water-to-Go, Lifestraw, Katadyn.
- Le Charbon Actif Binchotan, permet également de purifier l’eau.

DES APPAREILS RECHARGEABLES OU A ENERGIE RENOUVELABLE

Les piles sont à bannir, elles contiennent des métaux lourds qui sont une catastrophe pour l’environnement.
- Un chargeur ou une batterie solaire.
- Un chargeur ou une batterie à dynamo.

DES PRODUITS D’HYGIÈNE NATURELS

Dans certains endroits, l’eau n’est pas traitée, les produits d’hygiène chimiques s’écoulent directement dans la rivière ou la mer, sans compter les perturbateurs endocriniens.
- Un savon et un shampoing solides et naturels. Ils prennent moins de place, nécessitent peu d’emballage plastique, sont moins chers et plus écologiques. Le savon peut également servir pour la lessive.
- Un dentifrice solide naturel ou certifié bio.
- Une brosse à dents en bambou ou biodégradable.
- Un déodorant naturel : pierre d’Alun, huile essentielle de Palmarosa, bicarbonate de sodium, déodorant certifié bio…
- De l’huile végétale de jojoba, d’argan ou de noisette, du gel d’Aloe vera… pour hydrater la peau.
- Un mouchoir en tissu.
- Un oriculi (cure-oreille) pour remplacer les cotons-tiges.
- Un rasoir ou épilateur électrique, pour éviter les rasoirs jetables.
- Des lingettes démaquillantes lavables et réutilisables.

DES PRODUITS D’HYGIÈNE FÉMININE

Pour éviter les tampons, qui contiennent des substances toxiques et provoquent des déchets :
- Des serviettes hygiéniques lavables.
- Une coupe menstruelle : pratique, simple, confortable, économique, 0 déchet et écologique. Permet aussi d’éviter les galères liées à la recherche de protections hygiéniques

DES HUILES ESSENTIELLES

Pour les petits tracas du quotidien, afin de limiter le plastique et les produits chimiques. À utiliser avec précaution. Quelques exemples :
- La menthe poivrée : pour les maux de tête ou les nausées.
- Le tea tree : pour les problèmes de peau, les boutons, les mycoses…
- La lavande aspic : pour les brûlures et piqûres d’insectes.
- Le basilic : pour les maux de ventre et les troubles digestifs.

UNE CRÈME SOLAIRE ÉCOLO ! 

Dans l’eau, la crème solaire empoisonne les poissons, les algues et coquillages et entraîne un blanchiment et la mort des coraux, pourtant vitaux pour la faune sous-marine. En cause : les filtres chimiques. 

- Faire soi-même sa crème solaire écolo, c’est facile et efficace. Vous trouverez des recettes sur internet.
- Utiliser de la crème sans composant chimique, avec des filtres UV minéraux biodégradables, certifiée par le label Cosmebio d’Ecocert. Quelques marques : EQ, Alphanova, Algamaris, Bioregena…
- Règle de base : se mettre de la crème, même bio ou avec UV minéraux, uniquement après s’être baigné.

Lisez notre article sur le sujetCoup de gueule : la crème solaire est encore légale en 2020 ! Comment y remédier ?

DE QUOI SE PROTÉGER DES MOUSTIQUES DE FAÇON NATURELLE

Les produits conventionnels contiennent des substances chimiques et des perturbateurs endocriniens, toxiques pour l’humain, les animaux et l’environnement ! Il existe d’autres solutions :
- Les sprays anti-moustique certifiés bio.
Vous pouvez parfois en acheter dans les pharmacies locales, les locaux connaissent les produits naturels et efficaces face aux moustiques de leur pays.
- Les huiles essentielles d’eucalyptus citronnée, de lavande, de monoï…
dans les zones qui ne sont pas à risque.
- Une moustiquaire portable.
- Des vêtements à manches longues et aux mailles serrées.
- Éviter les parfums et les savons parfumés qui attirent les moustiques.
- Conseils des peuples d’Amazonie :
porter des vêtements blancs (ils sont attirés par les couleurs sombres) et ne pas manger trop de produits sucrés (un taux de sucre important dans le sang les attire).

POUR LES FUMEURS, UN CENDRIER DE POCHE

RÉUTILISER, RECYCLER, RÉPARER, CHOISIR LA QUALITÉ ET LE BIO

- Réutiliser, en achetant de seconde main, dans une ressourcerie, chez Emmaüs…
- Recycler, en achetant du matériel et des vêtements réalisés à partir de matériaux recyclés. Quelques marques : Hopaal, Bilum, Les Toiles du large, Delsey…
- Réparer. Tutoriels et astuces pour réparer : www.commentreparer.com.
- Faire durer, en achetant du matériel et des vêtements de qualité et écologiques. Pour identifier lesproduits qui tiennent le coup ou sont facilement réparables : www.produitsdurables.fr.
- Emprunter ou louer plutôt qu’acheter.

OU ACHETER SES PRODUITS 0 DÉCHET ET 0 PRODUIT CHIMIQUE ?

Il existe de nombreux sites internet pour acheter des produits 0 déchet et des produits naturels, en voici quelques-uns :
Little Step, avec une rubrique sur le voyage.
Sans-bpa
Les Petits Colibris
Hakuna Taka
- Vous pouvez aussi fabriquer certains de ces produits par vous-même (Do It Yourself).

5 - Partir en voyage organisé solidaire et écologique

Beaucoup de voyagistes se disent aujourd’hui responsables, parce que c’est dans l’air du temps, mais certains ne le sont pas vraiment pour autant. Privilégiez une agence labellisée par l’ATES ou ATR, car elles doivent respecter des engagements et sont auditées régulièrement.

ASSOCIATION POUR LE TOURISME ÉQUITABLE ET SOLIDAIRE (ATES)

L’ATES regroupe des producteurs de voyages engagés pour faire du voyage un levier de développement et de solidarité internationale. Grâce à la délivrance de son label « Garantie tourisme équitable et solidaire », elle garantit un voyage qui respecte les hommes et les cultures. Les voyagistes doivent respecter 57 critères, dont :
- Une rémunération équitable et concertée.
- Des groupes limités à 12 personnes afin de favoriser la rencontre avec les populations locales.
- Des hébergements proches ou chez l’habitant : en village, en gîte...
- Des relations durables nouées avec les partenaires locaux.
- Le financement de projets locaux répondant à l’intérêt collectif.
Ses membres sont souvent de petites agences ou associations, humaines, favorisant un contact authentique avec la population. Ils proposent 275 voyages dans 52 pays.
Vous trouverez la liste des membres et les voyages proposés sur : www.tourismesolidaire.org

AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE (ATR)

Pour être labellisés ATR, les opérateurs doivent respecter 16 engagements autour de 3 axes (transparence, cohérence et partenariat), dont :
- Informer le client sur les bonnes pratiques à adopter au niveau des destinations fragiles.
- Échanger avec les prestataires sur les bonnes pratiques sociales et environnementales qu’ils pourraient adopter au niveau de leur structure.
- Participer au développement des populations locales au niveau des zones visitées.
- Appliquer une politique de gestion environnementale et évaluer l’empreinte carbone.
- Pour 2020 : compensation des émissions de l’entreprise en interne, pour 2023 : compensation de 50 % des déplacements des clients pour arriver à destination et de 100 % pour 2025.
Vous trouverez la liste des engagements et les agences sur : www.tourisme-responsable.org

DES AGENCES QUI COMPENSENT LEURS EMISSIONS

Certaines agences compensent tout ou partie des émissions carbone de leurs clients : bynativ, Chamina Voyages, Allibert Trekking, Nomade Aventure, Terres d’Aventure, Double Sens, Voyageurs du Monde

6 - Une fois sur place, comment voyager de façon écologique et solidaire ?

Une fois sur place, il existe une multitudes de façons pour voyager engagé, pour avoir un impact positif pour la population locale, pour limiter son impact sur l'environnement et pour soutenir des projets locaux. Voyager engagé passe par tous les aspects de notre voyage !

Privilégier des logements écolos, locaux ou loger chez l'habitant

Choisir des restaurants et marchés bio, locaux, avec des produits frais ou déjeuner/dîner directement chez l'habitant.

10 conseils pour voyager quand on est végétarien ou vegan.

Limiter ses déchets une fois sur place

Respecter et soutenir la population locale

S'adapter à la culture et aux réalités locales, s'ouvrir à la différence culturelle, favoriser l'achat responsable, privilégier le tourisme communautaire...

Pratiquer le volontariat et l'écovolontariat

Etre actif et utile pendant le voyage

Lire notre article sur le sujet

Découvrir la nature en la préservant

Voyager dans le respect des animaux...

 

Dans le guide Tao Monde - 1 000 idées et adresses pour voyager engagé, vous trouverez pour chacun des ces aspects des conseils, des astuces, des ressources, des initiatives, des sites internet... pour voyager de façon écologique et solidaire pendant votre voyage, ainsi que 1 000 adresses engagées dans 50 pays !

A chacun de piocher les idées qui lui conviennent, car il y a autant de façons de voyager engagé que de voyageurs !

Si vous avez d'autres propositions, des suggestions, des questions, des idées... n'hésitez pas à nous contacter à contact@viatao.com 

En vous souhaitant un bon voyage éthique et écolo ! 

L'équipe de Viatao