10 conseils pour voyager quand on est végétarien ou végane !

10 conseils pour voyager quand on est végétarien ou végane !

Que vous ayez choisi d’être végétarien ou végane pour des raisons écologiques (l’élevage est responsable de 14.5 % des gaz à effet de serre dans le monde selon la FAO), pour lutter contre la déforestation (plus de 80 % de la déforestation en Amazonie sert aux pâturages ou à la production de soja pour nourrir le bétail), pour votre santé, pour lutter contre la maltraitance animale, parce que vous êtes antispéciste… ou pour toutes ces raisons à la fois, être végétarien ou vegan lorsque l’on voyage peut devenir compliqué. Voici quelques astuces :


1/ Trouver des restaurants, commerces, maisons d’hôtes... végétariens/véganes ou avec option végétarienne/végane à travers le monde, avec l’application Happy Cow.

 

2/ Trouver des hôtels végétariens à travers le monde sur www.veggie-hotels.com

 

3/ Apprendre les mots « poulets », « poisson », « oeuf », « lait » dans la langue locale pour savoir lire au mieux les menus. The Vegan Passport est un guide de phrases végétaliennes multilingues dans plus de 79 langues (avec des images lorsque les mots ne suffisent pas). Disponible en format papier ou sur application. 

 

4/ S’il n’y a pas de plat végétarien au menu, demandez simplement au serveur de retirer la viande du plat ou de la remplacer par des légumes.

 

5/ Avoir toujours un peu de nourriture de secours sur soi au cas où : noix, fruits secs, pain…

 

6/ La destination va faciliter ou compliquer la tâche : en Inde, en Angleterre ou dans les pays Scandinaves, c’est facile. En Argentine, en Mongolie ou en Afrique du Sud, c’est un vrai défi !

 

7/ Dans l’avion, il est possible de commander lors de votre réservation des menus végétariens/véganes.

 

8/ Chez l’habitant. Proposer de la viande ou du poisson est souvent un signe d’hospitalité. Pour contourner, vous pouvez proposer de préparer le repas (vous faites plaisir à votre hôte). Indiquer que vous êtes allergique est parfois plus facile à faire comprendre que le végétarisme.

 

9/ Rester compréhensif et ne pas chercher à convertir les autres. Le végétarisme est personnel, et peu compatible avec beaucoup de cultures ou de niveaux de vie. Nous avons le privilège de pouvoir choisir d’être végétarien ou végane car nous venons d’un pays riche !

 

10/ Pour aller plus loin :

- Vegan Travel. Un site collaboratif où les véganes du monde entier partagent leurs expériences de voyage, leurs découvertes culinaires, leurs conseils de voyage... 

- Le World Vegfest. Tous les ans se déroule dans un pays différent le festival mondial végétarien.

Nos guides Tao proposent une sélection de restaurants engagés, dont de nombreux restaurants végétariens et vegans !