Comment observer les éléphants en Thaïlande sans leur nuire ?

Comment observer les éléphants en Thaïlande sans leur nuire ?

Géants et majestueux, les éléphants constituent un sujet de curiosité et de fantasme pour les amateurs de safari. Vous songez à partir en Thaïlande pour voir ces formidables pachydermes ? Suivez ce guide pratique pour marcher sur la trace des éléphants sauvages dans le cadre d’un tourisme responsable.

Bannir la balade à dos d’éléphants

Nous savons tous que les éléphants d’Asie sont une espèce en danger. La chasse illicite et le braconnage en sont les causes les plus fréquentes, mais savez-vous que le tourisme de masse fait également supporter un lourd tribut aux pachydermes ? Nombre d’agences touristiques proposent une balade à dos d’éléphants, en passant sous silence les maltraitances inacceptables infligées à ces derniers. Si un voyage en Thaïlande est incomplet sans la rencontre des pachydermes, il existe des alternatives pour une approche en douceur des animaux.

Les meilleurs parcs thaïlandais pour guetter les éléphants

L’éléphant est l’un des miracles de la nature ; pour l’observer dans son état naturel, vous avez l’option entre les parcs nationaux ou les refuges pour éléphants.

Le parc national de Kuri Buri : créé en 1999, le parc national de Kuri Buri est un passage obligé pour les adeptes de safari venus en Thaïlande. Rien ne vaut le site pour observer les troupeaux de gaurs et d’éléphants sauvages. Pour être plus précis, le parc abrite 320 têtes de pachydermes. Les autres espèces communes dans le parc sont les cerfs, les chacals dorés et les porcs-épics de Malaisie.

Le parc national de Khao Sok : au sud de la Thaïlande, le célèbre parc de Khao Sok est un refuge de prédilection pour les passionnés de jungle, de crêtes calcaires ou de cascades. Une faune incroyablement riche et variée y a élu domicile : ours, tigres, rennes, gibbons, cerfs aboyeurs et, bien entendu, les éléphants. Pour optimiser votre chance de les observer, partez durant la saison pluvieuse ! Si vous avez l’intention de réserver un circuit de trek, soyez très attentif à l’offre du forfait. Les balades à dos d’éléphants sont monnaie courante dans ce parc.

Le parc national de Kaeng Krachan : couvrant une surface de 2 914 km2, le parc de Kaeng Krachan est le plus grand parc national de la Thaïlande et fait office de site d’observation des éléphants.

Le parc national de Khao Yai : à quelques heures de route au nord-est de Bangkok, le parc national de Khao Yai accueille une forte concentration d’éléphantidés. On y recense pas moins de 250 têtes, qui paissent dans les buissons, boivent près des points d’eau ou se baignent joyeusement dans la boue. Mais ce n’est pas tout, si vous êtes un amateur d’oiseaux, sachez que le calao bicorne, le calao festonné et le trogon à tête rouge y seront vos compagnons de voyage.

Le succès d’un safari ne repose pas uniquement sur l’endroit où s’arrêter. Les heures d’observation entrent également en ligne de compte. Pour mettre toutes les chances de votre côté, partez tôt le matin, lorsque les éléphants prennent leur bain de soleil, ou vers la fin de journée, soit entre 15 h et 17 h. De cette façon, vous n’aurez pas besoin de les traquer puisqu’ils se prêtent volontiers à la photographie.

 

Les centres de refuge pour éléphants

La découverte des éléphants peut être plus approfondie sans s’arrêter à un simple safari d’exploration. Pour mieux plonger dans le quotidien des animaux, il est préférable de visiter les centres de refuge et de sauvetage dédiés aux éléphants.

L’Elephant Nature Park à Chang Mai : créé par l’environnementaliste Lek Chailert, Elephant Nature Park est le refuge d’éléphants le plus populaire de la Thaïlande. A l’écart de la foule, passez un moment privilégié au contact des éléphants que la fondation a sauvés de l’exploitation des hommes. Ils ne demandent qu’à être chouchoutés.  

Le refuge Elephant Haven : un lieu dédié à la sauvegarde et à l’amour des animaux près de Kantchanaburi. Le centre travaille tous les jours auprès de ces pachydermes que le refuge a sauvé pour leur offrir une retraite paisible.

Le Wildlife Friends Fondation Thaïland : l’association se donne pour vocation de porter secours aux animaux sauvages blessés, persécutés ou maltraités et d’en prendre le plus grand soin. Ours, tigres, primates, lions et éléphants vivent en toute sécurité dans le sanctuaire.