Immersion au pays indien : nature, histoire et culture

De la domination moghole qui marqua son histoire du xvie siècle jusqu’au début du xviiie siècle, l’Inde a gardé d’impressionnants monuments. De l’Afrique et de Madagascar dont elle s’est séparée il y a des millions d’années par le caprice d’une tectonique des plaques, elle a conservé certains traits naturels, notamment les forêts luxuriantes et une biodiversité des plus riches du monde. Partir en Inde vous transporte dans un voyage hors du commun, dans l’espace comme dans le temps, où nature, architecture et culture ne feront qu’un.

Agra

Il existe des villes qui traversent le temps en restant figées dans leur âge d’or. Agra en est une. En flânant dans ses vieilles rues, l’émotion gagnera le touriste devant les monuments qui rappellent l’heureuse époque où elle fut une capitale moghole. Trônant au milieu de la ville, le Fort Rouge est une enceinte de grès à vocation militaire, existant depuis 1080 et aménagé par Akbar en palais royal pour son fils Jahangir. La gracieuse sculpture des portes, les merveilleux palais princiers et les salles d’audience donnent une mesure de la grandeur de l’ancienne cité impériale. L’édifice funéraire d'Itimâd-ud-Daulâ, construit entre 1622 et 1628, est aussi un bel exemple de l’art moghol du xviie siècle.

Le point d’orgue est, sans doute, le Taj Mahal, un mausolée colossal en marbre blanc que Shazh Jahan, le cinquième empereur moghol, fit édifier en mémoire de son épouse. Les premières pierres furent posées en 1631, mais la construction ne s’acheva qu’en 1648 parce qu’il a fallu incruster le tombeau central d’un mélange de pierres précieuses. 
                                        

Ladakh                                                 

Connu pour ses abricots, ses plantations verdoyantes et ses monts escarpés, le Ladakh est un vaste terroir agricole lové au cœur de l’Himalaya. Il fait partie de l’État du Jammu-et-Cachemire au nord de l’Inde. Autrefois, les habitants des vallées tiraient un maigre revenu des cultures vivrières, mais depuis le xixe siècle, le tourisme se développa à vive allure. Entre 3 500 m et 6 000 m de hauteur, le Petit Tibet est en effet un paradis pour les touristes étrangers en quête de bol d’air, de trésors bouddhiques ou attirés par les possibilités de treks dans le légendaire Himalaya.

Dans la vallée de l’Indus, un cortège de monastères et de grands gompas longe le fleuve au cours impétueux : Shey, Tikse, Hémis, Lamayuru… Ce fut dans ces citadelles que les moines bouddhistes se refugiaient pour méditer et propager leur doctrine. Les murs sont ornés de superbes gravures rupestres.

Plus loin, aux abords du lac Pangong ou du lac Tso Kar, les nomades pratiquent l’élevage de yaks et de chèvres. L’eau est une ressource précieuse dans cet univers désertique, et les flux d’irrigation pour arroser les champs d’orge sont gérés par le chef du village suivant un calendrier précis.

Les amateurs de grimpe et de randonnée nature se donneront rendez-vous dans la vallée de Markha.

                                       

Varanasi, le cœur religieux de l’Inde

Consacrez une étape de votre séjour pour faire un tour à Varanasi, lors d’un circuit en Inde du Nordla cité baignée par le fleuve sacré du Gange où des hindous viennent par milliers pour obtenir la rémission des péchés et la bénédiction pour leurs affaires. La croyance hindoue attribue au Gange des pouvoirs de purification et de libération de l’âme. Outre le spectacle des ablutions et des incinérations de cendres sur les ghâts, Varanasi propose aussi un musée d’art et d’archéologie intéressant : le musée Bharat Kala Bhavan. Des peintures mogholes à l’art contemporain, en passant par des textiles, des sculptures d’origine hindoue et bouddhiste, des ouvrages d’artisanat, de poterie et des documents d’archive de l’Inde : le dépaysement sera garanti !

                                       

Jaunpur

Perle incontournable d’Uttar Pradesh, Jaunpur est le berceau de la dynastie des Sharki, une antique cité musulmane. Le sultan de Delhi a donné le nom de son cousin (Jauna Khan Muhammad bin Tughluq) à la ville, fondée en 1359, pour honorer son mémoire. Quelques monuments d’intérêt historique valent la peine d’être visités : le Pont de Shashi, qui chevauche la rivière Gomti, composé de 15 arches en ogive et de coupoles circulaires ; la mosquée Jaunpur Atala, édifiée au xve siècle par le sultan Ibrahim, est un fabuleux héritage du royaume Sharki.